Concept

01_100418_konzept.jpg

Une constellation peu habituelle de partenaires se tient derrière ce projet d’aide humanitaire directe. Le projet initié par deux hôtesses de l’air est accompagné par plusieurs personnes à titre privé ainsi que de jeunes berlinois du secteur de la communication et de la publicité. Leur travail commun veille à la bonne réalisation du projet. En plus de l’organisation, cela comporte aussi la documentation et la présentation médiatique du concept. Toutes les personnes participant à ce projet travaillent bénévolement sans aucun dédommagement financier.

Le SAGE Club et SAGE Restaurant ont acceptés de parrainer le dispensaire à Warang. Ils organisent régulièrement des « events ». Lors de ces soirées le personel du Club et du Restaurant ainsi que tous les artistes qui participent travaillent à tritre volontaire et sans rénuménation.Ceci permettant de gagner un maximum de dons pour le SAGE Hospital. L’argent est directement investit pour le dispensaire au Sénégal. Notre but est de sensibiliser les plus jeunes. Le message est que l’on peut aider une bonne cause tout en ayant du plaisir ou de la joie.

L’agence de photographes diephotodesigner.de , est également marraine de l’hôpital. Elle s’est engagée pour la création et l’actualisation de l’ensemble du matériel à des fins médiatiques : communication, presse, page web. L’agence est par ailleurs un précieux conseil pour toutes les questions d’organisation de l’ONG.

Le photographe Peer Schröder est également en charge de documenter sous forme de photos tous ce qui concerne le projet SAGE Hospital. Il coordine les travaux de construction de Berlin et sur place ainsi que les envois par freight.

Christian von Manteuffel est responsable pour la partie artistique des événements SAGE Hospital, prise en charge des artistes et DJ booking.

Branko May est responsable depuis 2003 pour la programmation et la maintenance régulière du site internet SAGE Hospital.

Konzept

Un travail intensif de presse est accompli dans le but de toujours faire plus connaître le projet. La présence internet de l’ONG doit être constamment actualisée. Toute une série d’articles et d’interview ont été donnés pour des journaux et magazines les plus différents. Plusieurs interviews ont étés retransmises sur les ondes de radio, des reportages sur les antennes de télévision. Un spot publicitaire a pu être réalisé grâce à la collaboration de l’acteur Ben Becker. Ce spot a pu être entendu sur plusieurs stations de radio et des projections ont eu lieu dans une centaine de salles de cinéma.

L’ensemble de ces mesures sont prises afin de faire connaître le projet et acquérir ainsi de nouveaux dons, car, malgré tout l’engagement et les efforts de tous ses participants, le projet dépend aussi des dons privés.

Seule l’aide individuelle de beaucoup peut mener au succès de l’aide à la population sur place.